L'homme et la sologne

La Sologne apparaît comme une mosaïque d’étangs, de bois et de landes.
La faible rentabilité de la pisciculture extensive explique notamment l’état d’abandon de certains étangs et leur évolution vers un comblement par boisement. Toutefois, cette gestion respectueuse de l’environnement permet d’y maintenir une grande biodiversité.
La déprise agricole entraîne le développement des friches, accentuant la fermeture des paysages. Le pâturage des moutons solognots et des bovins est une pratique à encourager afin de conserver des milieux ouverts.

La pratique de la chasse reste très présente et évolue plutôt vers une chasse au gros gibier. La pose massive de clôtures fractionne les habitats naturels et perturbe les déplacements de la grande faune sauvage.

Les communes de Sologne

La Sologne est la seule région naturelle qui a fait l’objet d’une délimitation administrative, suite à une loi du 27 juin 1941. Cette loi était consacrée à la mise en valeur de la Sologne, en tant que région particulièrement déshéritée. Elle n'a jamais été abrogée, par conséquent l’existence juridique de la Sologne perdure.

 

L'arrêté du 17 septembre 1941 pris en application de la loi du 27 juin 1941 fixe officiellement la liste des 127 communes composant la Sologne :

 Pour le Loir-et-Cher :
75 communes en Sologne (74 depuis la fusion entre Romorantin et Lanthenay en 1961)

Bauzy
Billy (*)
Bracieux
Chambord (*)
Chaon
Châtres-sur-Cher (*)
Chaumont-sur-Tharonne
Chémery (*)
Cheverny
Chitenay (*)
Choussy
Contres
Cormeray
Couddes
Cour-Cheverny (*)
Courmemin
Crouy-sur-Cosson
Dhuizon
Feings
La Ferté-Beauharnais
La Ferté-Imbault
La Ferté-Saint-Cyr
Fontaines-en-Sologne
Fougères-sur-Bièvre
Fresnes
Gièvres (*)
Gy-en-Sologne
Huisseau-sur-Cosson (*)
Lamotte-Beuvron
Langon (*)
Lassay-sur-Croisne
Loreux
Marcilly-en-Gault
Maslives (*)
La Marolle-en-Sologne
Mehers (*)
Mennetou-sur-Cher (*)
Millançay
Mont-près-Chambord (*)
Monthou-sur-Bièvre (*)
Montrieux
Muides (*)
Mur-de-Sologne
Neung-sur-Beuvron
Neuvy
Nouan-le-Fuzelier
Oisly
Orçay
Ouchamps (*)
Pierrefitte-sur-Sauldre
Pruniers (*)
Romorantin-Lanthenay
Rougeou
Saint-Laurent-Nouan (*)
Saint-Viâtre
Salbris
Sambin (*)
Sassay
Selles-Saint-Denis
Selles-sur-Cher
Soings-en-Sologne
Souesmes
Souvigny
Theillay
Thenay
Thoury
Tour-en-Sologne
Veilleins
Vernou-en-Sologne
Villefranche-sur-Cher (*)
Villeherviers
Villeny
Vouzon
Yvoy-le-Marron

Pour le Loiret :
32 communes en Sologne

Ardon
Cerdon
Cléry-Saint-André (*)
Dry (*)
Guilly (*)
Isdes
Jouy-le-Potier
La Ferté-Saint-Aubin
Lailly-en-Val (*)
Ligny-le-Ribault
Lion-en-Sullias (*)
Mareau-aux-Près (*)
Marcilly-en-Villette
Ménestreau-en-Villette
Mézières
Neuvy-en-Sullias (*)
Olivet (*)
Saint-Aignan-le-Jaillard (*)
Saint-Hilaire-Saint-Mesmin (*)
Saint-Cyr-en-Val (*)
Saint-Florent
Sandillon (*)
Sennely
Sully-sur-Loire (*)
Tigy (*)
Vannes-sur-Cosson
Vienne-en-Val (*)
Viglain
Villemurlin
Coullons
Poilly-lez-Gien (*)
Saint-Gondon (*)

Pour le Cher :
20 communes en Sologne

Allogny (*)
Allouis (*)
Argent-sur-Sauldre
Aubigny-sur-Nère
Brinon-sur-Sauldre
La Chapelle-d'Angillon
Clémont
Ennordes
Ménétréol-sur-Sauldre
Méry-ès-Bois (*)
Méry-sur-Cher (*)
Nançay
Neuvy-sur-Barangeon
Presly
Saint-Laurent
Saint-Montaine
Thénioux (*)
Vierzon (*)
Vignoux-sur-Barangeon (*)
Vouzeron

(*) Commune dont une partie du territoire seulement est en Sologne

Communes non comprises dans la loi du 27 juin 1941 mais qui ont adhéré au Syndicat Mixte d'Aménagement et de Développement de la Sologne (S.M.A.D.E.S.) : Seur, Les Montils, Candé-sur-Beuvron, Valaire, Selles-sur-Cher, La Chapelle-Montmartin, Saint-Julien-sur-Cher, Saint-Loup-sur-Cher, Maray, Saint-Dyé-sur-Loire et Blancafort.
 

L’objet de Sologne Nature Environnement est de chercher à connaître, préserver et valoriser le patrimoine naturel de toutes ces communes, soit un « terrain de jeu » d’environ 500 000 hectares sur trois départements. Vous comprendrez donc que nous avons besoin de votre soutien et de celui de tous pour poursuivre cette mission d’intérêt général.

Les zones protégées et réserves

L'Etang de Beaumont, situé à Neung-sur-Beuvron et la tourbière de Ménétréol-sur-Sauldre, appartiennent et sont gérés par le Conservatoire du patrimoine naturel de la région Centre. L’étang de Malzoné à Millançay est une réserve de chasse de l’ONCFS et de la Fédération des Chasseurs du Loir-et-Cher.
La zone centrale de la Sologne des Etangs et l'étang de l'Arche à Chémery sont des Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux (ZICO) et font l’objet d’un classement en Zone de Protection Spéciale (ZPS), qui protège les espèces d'oiseaux menacées en Europe.
Outre un arrêté de biotope à Saint-Viâtre, deux sites sont classés en Réserve Naturelle Régionale à la Ferté-saint-Cyr (la Chesnay) et à la Ferté-Imbault (le Plessis).

Une reconnaissance scientifique

L'Union européenne a créé le réseau « Natura 2000 », pour donner aux Etats membres un cadre commun d'intervention en faveur de la préservation des milieux naturels. Natura 2000 a pour objectif de maintenir la diversité biologique des milieux en tenant compte des exigences économiques, sociales, culturelles et régionales qui s'y attachent. La Sologne constitue, avec l’ensemble de ses 346 000 ha proposé à ce réseau, le plus grand site français d’intérêt communautaire.

Sologne Nature Environnement a participé à l’élaboration des Zones Naturelles d’Intérêt Faunistique et Floristique (ZNIEFF), dont les objectifs sont la connaissance permanente des espaces naturels et dont l’intérêt repose soit sur l’équilibre et la richesse de l’écosystème, soit sur la présence d’espèces rares et menacées.