Calendrier Découvertes Nature 2017

Balade en forêt solognote

En pénétrant sur ce sentier nature, c’est sans doute lui, le Geai des chênes, véritable gardien de la forêt, qui donnera le signal de votre arrivée. Pratiquement inviolée pendant le premier millénaire (15 % seulement du territoire était déboisé), la forêt a commencé à régresser sérieusement vers le XIe et XIIe siècles, à la suite de grands défrichements entrepris sous l’impulsion des moines. A l’origine, la sylve solognote était composée de feuillus. Chênes, charmes, châtaigniers et bouleaux constituaient les espèces dominantes. Il ne reste que quelques lambeaux de cette futaie originelle de feuillus. On doit à Napoléon III l’implantation massive de résineux dans les bois de Sologne. 

  

La forêt solognote abrite une faune variée dont la survie est liée aux actuelles pratiques traditionnelles d’exploitation. Les arbres, les fleurs et les oiseaux sont pour le promeneur les plus faciles à observer, mais les chemins recèlent de nombreuses traces de mammifères.

Ici plus qu’ailleurs, tous les sens doivent être en alerte, la vue, l’ouïe, l’odorat participent à la découverte.

La discrétion est la condition indispensable à l’observation des animaux, et il n’est pas inutile de se rappeler que toute cette richesse est fragile et extrêmement sensible aux incendies et aux détritus de toutes sortes.

Ce que vous pourrez y découvrir  : 

La forêt se rencontre a divers stades de ce parcours. Il s’agit du milieu courant de la Sologne aujourd’hui, futaies mélangées ou plantations de résineux, disposées en parcelle de petite ou moyenne étendue, entrecoupées de cultures, landes ou étangs.
Le Chêne pédonculé est l’essence feuillue dominante, souvent accompagnée du Châtaignier, dont les fruits, offraient naguère un complément alimentaire bienvenu pour les solognots. Le Noisetier constitue fréquemment les taillis qui se développent sous les futaies feuillues. Implantés par l’homme au XIXe siècle à des fins sylvicoles, les résineux se retrouvent aujourd’hui partout. Le Pin sylvestre, dont le tronc est rose-saumon en hauteur et le Pin Laricio, au fût très droit et à l’écorce grise sombre, sont les deux espèces les plus fréquentes.


 

 

nous rejoinde                       

A noter dans votre agenda

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
4
5
6
7
8
9
10
13
14
15
16
17
19
27
28
29
31
Calendrier Découvertes Nature 2017   visuel estivales2017 web

tresor-dans-mon-jardin

 

 

Rechercher