fbpx

Le classement des végétaux

Les végétaux : comment sont-ils classés ?

Dans le cadre de sa rubrique, la botanique c’est pas si compliqué (et on peut s’y mettre à tout âge), Jean-Claude Barthoux nous entraîne cette fois sur la voie de la classification…

C’est le naturaliste suédois Linné qui a publié en 1758 la codification des êtres vivants (on parle de « systématique ») que nous utilisons encore. Le latin a été choisi parce qu’il était la langue universelle des gens cultivés de l’époque. (Aujourd’hui, ce serait peut-être l’anglais !)

La classification s’établit ainsi :

REGNES : Il y en a 3 : animal, végétal, minéral. Certains parlent actuellement d’un règne fongique pour classer les champignons, nous les conserverons ici dans le règne végétal.

EMBRANCHEMENTS ou DIVISIONS : Chez les végétaux il y en a 4 :
- les plantes cellulaires sans racine, sans tige, sans feuille, sans fleur.
On parle de thalle, rameau qui constitue l’appareil végétatif. Ce sont les bactéries, certains champignons microscopiques, des algues et les lichens.

- les plantes qui comportent une tige, des feuilles, pas de racine, pas de fleur. On y trouve les hépatiques (entre lichens et mousses) et les mousses.

- les plantes semblables aux précédentes mais qui se caractérisent par la présence de vaisseaux conduisant la sève et des organes produisant des spores. On y trouve entre autres les fougères, les prêles et les champignons supérieurs.

- la majorité des plantes que nous observons autour de nous et qui comportent des racines, une tige, des feuilles, des fleurs et surtout des graines.

Un EMBRANCHEMENT peut comporter plusieurs SOUS-EMBRANCHEMENTS. Ex. : chez les plantes à graines on distingue le SOUS-EMBRANCHEMENT des plantes qui ont des graines nues comme le pin et celui des plantes qui ont des graines dans des fruits ou des carpelles ( le plus grand nombre).

CLASSES : Ce sont chacune des grandes divisions d’un EMBRANCHEMENT. Ex. : chez les plantes à graines on trouve la classe des dicotylédons où les deux premières feuilles sont issues de la même graine comme chez les fabacées (ex légumineuses) et les monocotylédons où les plantes embryonnaires n’ont qu’une seule feuille comme les liliacées.

ORDRES : Terminés en …ales, ce sont les divisions des CLASSES et ils indiquent généralement une origine évolutive commune comme chez les champignons.

FAMILLES : C’est à partir des FAMILLES, noms terminés en …acées ou …aceae en latin chez les végétaux que la détermination est la plus courante. Ex. : liliacées, fabacées, rosacées…).

GENRES : Division de la FAMILLE, ils regroupent des espèces apparentées par leur structure, leur origine, leur évolution et constituent la première partie d’un nom scientifique. Ex. : dans la FAMILLE des fabacées (ex légumineuses) on trouve les GENRES Genista (genêt) Lupinus (Lupin) Vicia (Vesce) etc…

ESPÈCES : Ce sont les divisions ultimes. Les individus d’une même ESPÈCE se reproduisent entre eux. Le nom d’une ESPÈCE comprend toujours le nom du GENRE (Vicia) et celui de l’ESPÈCE (cracca), Vicia cracca : Vesce cracca ou Pois à crapaud.

Une convention scientifique internationale veut que l’on écrive le nom d’une espèce en latin, en italique, avec une majuscule au Genre.

Jean-Claude Barthoux

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Marketing
Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
Facebook
Accepter
Décliner