fbpx

Le Houx

 S'il est un arbuste qui reste toujours vert, c'est bien le Houx. Ce Houx commun  (Ilex aquifolium) est une essence que tout le monde connaît, mais qu'en savez-vous exactement ? Le mot "Houx" vient du francique "hulis" et "aquifolium" signifie "feuille épineuse". On lui donne différents noms populaires : grand houx, gréou, grifeuil, agrifou… Il a donné le verbe "houspiller", pousser avec un balai de Houx.

Originaire des régions tempérées d'Europe et d'Amérique, il est considéré par certains comme une relique d'une flore plus chaude présente au tertiaire. S'il a une croissance très lente, sa  longévité peut atteindre 300 ans. Il compte près de 400 espèces dont beaucoup de variétés sont des cultivars ou des hybrides mis au point par des pépiniéristes dans un but  essentiellement décoratif.
Un lieu planté de Houx est une "houssaie" ou "houssière" d'où de nombreux noms de communes et de lieux dits dérivés et savez-vous que "Hollywood" signifie  bois de Houx !

Aspect général : 

L'arbuste a des formes variées suivant ses conditions de développement mais s'il est libre d'espace il peut prendre une belle forme en cône. La tige est droite, les rameaux étalés, ceux qui touchent le sol peuvent se marcotter. L'écorce, verte lorsqu'elle est jeune, devient gris jaune en vieillissant. Il tolère la plupart des sols avec une préférence pour les sols légers et un peu acides mais il ne refuse pas le calcaire. Il apprécie l'ombre et l'humidité.

Les feuilles :
Ses feuilles entières, de forme ovale, coriaces, luisantes, dures, bordées d'épines restent persistantes 3 ans avant de tomber. Elles sont alternes sur les tiges.

Les fleurs :

Les fleurs apparaissent en mai, elles sont blanches et petites (6 mm) et se trouvent en groupes à l'aisselle des feuilles. Elles comprennent 4 pièces florales : 4 pétales, 4 sépales, 4 étamines et ovaires,  un stigmate à 4 lobes groupés en cyme. Les pétales sont soudés à la base et les fleurs femelles (infères) portent de fausses étamines stériles. En effet, bien qu'il existe de rares individus monoïques, le houx est dioïque, c'est à dire qu'il se présente avec  des pieds mâles et des pieds femelles. En plantation, si l'on veut obtenir des fruits, il faut planter beaucoup plus de pieds femelles que de pieds mâles.


 Le fruit :
Le fruit est une drupe rouge très toxique pour l'homme (elle contient de la théobromine) mais qui semble consommable par les oiseaux qui la dispersent. Cette drupe contient 4 noyaux qui abritent des graines très ligneuses.

Ennemis :
C'est un arbuste qui résiste bien aux maladies et ses ennemis sont généralement peu destructeurs. Dans nos régions on en trouve trois :
La Mouche du Houx : diptère minuscule inféodé au Houx et dont la larve creuse de minuscules galeries dans les feuilles (aspect blanchâtre).
Le Puceron du Houx : il s'attaque essentiellement aux très jeunes feuilles.
- La Tordeuse de Canneberges : c'est un papillon dont les chenilles se nourrissent des feuilles dures comme celles des Myrtilles et des Canneberges et les assemblent en les liant avec des fils de soie pour faire des nids.

Bouturage du Houx
Le Houx ne se bouture pas facilement et sa croissance est très lente, notamment les premières années. En juillet, choisir un rameau récent mais déjà rigide, couper les feuilles du bas de la tige, entailler cette tige et y glisser une graine (de l'orge si possible) ou tremper l'extrémité dans de la poudre d'hormone d'enracinement. Planter sous châssis ou à l'intérieur dans un mélange de sable et de tourbe. Les premières racines apparaissent au bout de 6 à 8 semaines. Ne repiquer en pleine terre qu'au bout de 2 ans, au printemps.

Utilisation :

Le bois, dur et homogène est recherché en ébénisterie, il se polit et se teint très bien. Autrefois il servait à faire les pièces blanches des jeux d'échecs ainsi que de nombreux petits objets tournés ou marquetés. On en faisait également des cannes, celle de Goethe est célèbre.

De l'écorce du Houx s'extrait la glutine qui entre dans la composition de la glu.
En médecine populaire on utilisait dans certaines régions des cataplasmes de feuilles broyées comme révulsif et des décoctions de feuilles dans du vin comme vermifuge.
En Alsace, il se fabrique encore un alcool blanc par fermentation et distillation des fruits.
Le "maté", boisson stimulante sud-américaine est une infusion de feuilles de Houx aussi appelé "quechua" ou "thé des jésuites".
Dans la mythologie grecque, le Houx était considéré comme l'arbre de vie.
Le Houx, du fait de sa persistance en hiver, a été souvent utilisé dans des fêtes religieuses ou païennes, tant dans l'antiquité que plus récemment où il reste comme décoration de Noël.

 Jean-Claude Barthoux
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Marketing
Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
Facebook
Accepter
Décliner