fbpx

Quelques champignons qui vivent en touffes

La saison des champignons approche. Nous ramassons ceux que nous connaissons bien : cèpes, girolles et lépiotes. Nous vous présentons ici des champignons qu'on rencontre fréquemment…sans  y toucher. Ils sont cespiteux, c'est à dire qu'ils poussent en groupes de plusieurs individus. Certains sont comestibles, d'autres très toxiques.

La Collybie à pied velouté

Nom scientifique : Flammulina velutipes  (petite flamme et pied velouté) - COMESTIBLE

C'est un champignon qui vit en touffes, que l'on trouve de septembre à mai, c'est à dire tout l'hiver, et qui a la particularité de ne pas souffrir du gel.

C'est un parasite (il vit aux dépens de son support) des bois de feuillus, très rarement des résineux. On le trouve sur les ormes malades mais aussi sur les saules, les hêtres, les noisetiers et même les chênes. Il est un signe de la mauvaise santé de l'arbre qu'il contribue à faire périr en s'insinuant dans une blessure de l'écorce ou des racines.

Le chapeau  peut atteindre 10 cm mais mesure en général de 2 à 6 cm. Il est de couleur orangée à brun avec des bords plus clairs et porte parfois des stries. Bombé à étalé, il est à la fois lisse et visqueux.

La sporée est blanche.

Les lames, blanchâtres à jaunes sont peu serrées, échancrées et adnées (fixées au sommet, elles ne débordent pas sur le pied)

Le pied ou stipe, courbe et souvent aplati, ne dépasse pas 10 cm de long pour un diamètre de moins d'un cm. C'est son aspect velouté qui le caractérise, sa couleur allant du jaune clair au noir vers la base.

Champignon d'hiver par excellence, il est comestible (sauf le pied) bien que sa chair soit pâle et élastique. Très apprécié en Asie où il est cultivé et vendu sous le nom d'Enokitaké  il est également cultivé en France, par la société LE CHAMPION, à Loches, qui en a l'exclusivité ; son aspect est alors différent du champignon sauvage, il apparaît blanc avec un long pied.

En cuisine, on peut manger cette collybie crue,  en salade. Cuite, elle agrémente les plats de pâtes, de soupes et de légumes. Elle rentre dans la composition de nombreux plats orientaux.

L'Armillaire sans anneau

Armillaria tabescens ou Clitocybe tabescens  est un COMESTIBLE jeune.

Comme parasite il affaiblit l'arbre sur lequel il s'implante. Champignon de fin d'été et d'automne, on le trouve en très gros groupes essentiellement sur les chênes et les châtaigniers.

Le chapeau de 3 à 8 cm apparaît hémisphérique souvent déprimé au centre. Il porte un revêtement de squamules qui lui donne un aspect velouté. La couleur, beige fauve à miel foncé, varie avec l'âge du champignon et les conditions de pousse.

Les lames sont arquées, rosâtres, espacées et légèrement décurrentes (elles descendent un peu sur le pied). Très claires, elles deviennent foncées en vieillissant.

Le pied (stipe) est fibrilleux, couleur du chapeau, ridé longitudinalement et  souvent creux. Il ne porte pas d'anneau.

La chair est blanche et dégage une forte odeur de champignon (odeur fongique).

Cuisine : C'est un comestible apprécié par certains mais qui peut causer parfois quelques troubles intestinaux.

On doit le consommer jeune et négliger le pied.

Il est conseillé de l'ébouillanter avant de le faire frire.

On peut faire sécher les têtes au soleil puis les enfiler sur un fil suspendu dans un lieu aéré. La consommation se fera alors en accompagnement de viandes ou en agrément de soupes.

Toutes les autres espèces d'Armillaire portent un anneau. Bien que non gravement toxiques, elles restent déconseillées à la consommation.

L'Hypholome en touffes

L'Hypholome en touffes ou Hypholome fasciculare est un champignon très courant et TOXIQUE. Il contient de la fasciculose qui produit de graves troubles intestinaux et peut entraîner la mort. Très amer, il est immangeable pour nous mais pas pour les peuples habitués à cette amertume.

Le chapeau mesure de 2 à 7 cm de diamètre. Il apparaît jaunâtre, couleur soufre, avec des nuances verdâtres et une tâche rousse au centre.  Il porte parfois les restes d'un voile qui laisse un faux anneau sur le pied.

Les lames, jaune-verdâtre sont serrées et adnées.

La sporée est foncée, de pourpre à noire.

Le stipe (pied) jaunâtre et fibrilleux est friable et souvent courbé.

L'odeur est désagréable (iode ?)

On rencontre ce champignon du printemps à la fin de l'automne. Il se développe en touffes importantes sur des souches de bois mort. C'est un saprophyte, il dégrade la matière sur laquelle il vit. Il est immangeable et dangereux.

Plusieurs espèces sont proches : l'Hypholome couleur de brique (toxique), un peu plus rouge et l'Hypholome capnoïde (doux) qui pousse sur des souches de conifères et que certains considèrent comme comestible. Il est cependant à rejeter en raison de confusions possibles.

Le Pleurote de l'olivier ou Clitocybe de l'olivier

C'est un champignon qui se présente en groupes de plusieurs spécimens, ressemblant quand ils sont  jeunes à des girolles. Fréquent dans le sud de la France où il pousse sur des souches ou des racines d'olivier, le réchauffement climatique fait qu'on le trouve fréquemment dans nos régions, sur des souches ou des racines de châtaigniers voire de chênes. Il est très TOXIQUE et peut être MORTEL.

Le chapeau, s'il peut atteindre 15 cm de diamètre, il varie généralement entre 3 et 10 cm. Mat, orangé éclatant, parfois très vif, il est fibreux. Il prend en vieillissant une forme en entonnoir avec une marge enroulée qui se fendille aisément.

Les lames sont fines, serrées, très décurrentes sur le pied. Orangées, elles sont parfois fluorescentes dans l'obscurité.

Le stipe est souvent excentré par rapport au chapeau. De la même couleur que ce dernier, il n'est jamais droit mais se présente courbe ou ondulé.

La sporée est jaune.

La chair est ferme et produit le même phénomène luminescent que les lames quand on la coupe dans le noir.

Ce champignon saprophyte apparaît à la fin de l'été. Il provoque des troubles graves appelés "syndrome sudorien" : sueurs abondantes, douleurs gastriques et nerveuses, atteinte du foie et du système cardio-vasculaire. Sa consommation est donc à éviter formellement.

Jean-Claude Barthoux
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Marketing
Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
Facebook
Accepter
Décliner