baniere site

Prochainement...

Aucun évènement à venir!

À l’écoute du brame : quelques conseils avisés !

 

brame-cerf

Votre association organise chaque année des sorties pour écouter la Symphonie du Brame et peut-être apercevoir le roi de la forêt et autres habitant(e)s des sous-bois. Ces animations sont peu nombreuses et en effectif réduit, pour des questions d’éthiques. En effet, nous souhaitons sensibiliser le grand public au respect de la nature et de l’animal à travers ce spectacle qu’ils nous offrent, sans pour autant perturber la reproduction en faisant fuir biches et cerfs.

Si vous souhaitez aller en forêt pour écouter le brame sans être accompagné (car nos sorties sont complètes), voici quelques conseils pour adopter les bonnes attitudes, ainsi que pour reconnaître les traces et indices de la présence des cerfs et des biches.

« À quelle heure se donner rendez-vous ? »

De la mi-septembre à début octobre, les cerfs brament principalement lorsque les températures baissent, aux aurores ou aux crépuscules. A cette période, il faut idéalement se rendre en forêt à partir de 18h le soir et aux alentours de 6h30 le matin. Entendre ou voir un cerf et ses biches demande quelques petits sacrifices! Durant « le grand brame », là où le rut est le plus important, vous pouvez cependant entendre sa voix rauque tout au long de la journée.

« Quel équipement dois-je prévoir ? »

Pour profiter du brame dans des conditions optimales, équipez-vous de jumelles et de bonnes chaussures. Vous apprécierez également de porter des vêtements chauds : les nuits et les matins sont plus frais en ce début d’automne ! Ces vêtements doivent être discrets (éviter les matières qui font du bruit, type K-way) et de couleur neutre (noire, marron, kaki). Eh oui, les cervidés n’ont pas une vue très développée mais distinguent les contrastes. Exit les couleurs claires et les couleurs flashy ! L’idéal ? Une veste de camouflage pour vous fondre dans la nature.

Les animaux ont en revanche un odorat très développé, ce n’est donc pas en vous parfumant que vous allez séduire et attirer le cerf ! Au contraire, vous risquez de faire fuir tous les animaux de la forêt…

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est très fortement recommandé de laisser vos cigarettes, paquets de chips et autres éléments odorants dans la voiture !

Vous l’avez compris, inutile d’être sur votre 31 pour aller écouter les raires des grands cerfs et observer leur rut. Votre mot d’ordre : la discrétion !

« Comment être le plus discret possible ? »

Le brame c’est avant tout une histoire de respect, de l’animal et de propriétés privées. Veillez à bien rester sur les chemins communaux ! Nous vous conseillons de vous garer à distance des places de brames et, de manière générale, des animaux, pour ne pas les déranger. Évitez de claquer vos portières et pensez à chuchoter!

Les animaux étant sensibles aux vibrations, marcher lentement vous permettra d’être discret et d’avoir le temps d’observer ce qui se passe autour de vous ! Pour avancer à pas de velours, vous pouvez marcher sur les bordures d’herbes (enfin ce qu’il en reste) plutôt que sur les chemins. Dans l’idéal, il faut se placer face au vent pour que votre odeur n’arrive pas trop rapidement aux naseaux du bellâtre et de ses dames. Vous l’aurez compris, votre objectif ultime est de vous fondre dans la nature.

Vous êtes heureux de ce que vous avez entendu et/ou vu ? Lorsque vous repartirez, n’oubliez pas tous ces bons conseils, afin de ne pas perturber les animaux pour la suite des événements !

« Comment savoir si cet endroit est fréquenté par les cerfs et les biches ? »

Vous pouvez commencer à chercher les différents indices de leurs passages. Dans la boue et sur les chemins, des traces de pas sont souvent visibles, tout comme des petits monticules de crottes. Ces dernières ressemblent à de petites tétines !

crottes de cerfs crottes cervidés

Si vous regardez bien de part et d’autre des chemins, vous verrez parfois des coulées. Qu’est-ce ? À force de passer très régulièrement au même endroit, chevreuils, sangliers, biches et cerfs vont former de petits chemins. Vous pourrez ainsi potentiellement les apercevoir sur ces passages. Mais attention, ne restez pas à ces endroits pour ne pas les déranger lors de leurs allées et venues. Ouvrez l’œil, certaines coulées sont plus discrètes que d’autres !

coulées-animaux

Le cerf dispose par ailleurs de plusieurs glandes odorantes. Elles sont situées entre ses ongles, sur ses fesses et sur son front. Durant sa période de rut, le cerf frotte son front contre les arbres, souvent des jeunes pins, afin de laisser son odeur et marquer son territoire. Dans le mouvement, ses bois vont arracher une partie de l’écorce et des touffes de poils peuvent s’y accrocher. Amusez-vous à repérer ces marquages !

marque bois cerfs marquage cerf sologne

« Un dernier conseil ? »

Pensez à mettre votre téléphone portable en mode silencieux. Otez également le bruit de la mise au point de votre appareil photo, ainsi que le flash ! Si vous voulez faire de belles photos, un trépied ne sera pas de trop pour stabiliser votre appareil à cette distance. Mais sachez que les plus belles images seront celles que vous garderez en tête en rentrant chez vous, alors prenez le temps de vivre le brame, écoutez, sentez et ouvrez grand vos mirettes…

cerfs brame sologne biche

Vous êtes parés pour apprécier cette magnifique balade dans les bois à l’écoute des grands cerfs, dans le respect de la nature et de l’animal !

Retrouvez plus d’infos sur le site Loirexplorer avec le « Guide Pratique: Le brame du cerf en Sologne, Tout ce que vous voulez savoir » !

 

 

nous rejoinde                       

A noter dans votre agenda

Téléchargez nos programmes de sorties

miniature   miniature estivales

tresor-dans-mon-jardin

 

 

Rechercher