fbpx

Soutien au « Le Petit Solognot » et à l’association « Les Amis des chemins de Sologne » mis en examen pour leur lutte contre l'engrillagement

Acteurs majeurs d'une des causes que nous défendons, les journalistes du « Petit solognot » ainsi que des membres de l’association « Les Amis des chemins de Sologne » ont été mis en examen pour diffamation suite à la plainte d’un propriétaire, mis en cause dans le cadre de notre lutte, à tous, contre l'engrillagement en Sologne.

Nous dénonçons cette procédure abusive qui ressemble à une tentative d'intimidation et nous leur apportons notre soutien !

Les faits : En avril 2020, François BONNEAU, président de la Région Centre Val de Loire, adresse un courrier co-signé par le réalisateur Nicolas VANIER, à la ministre de la Transition écologique, pour s'insurger légitimement contre une poursuite massive de l'engrillagement qui ruinait les efforts unanimes des acteurs solognots du territoire.

Dans ce courrier, de grands propriétaires étaient nommés et des faits d’engrillagement ne faisaient qu’être constatés en pleine période de  confinement. Ce sont ces informations qui ont été reprises dans notre incontournable journal « Le petit solognot » et par l’association « Les amis des chemins de Sologne ».

Sologne Nature Environnement dénonce également ces pratiques d’une poignée de grands propriétaires peu soucieux de l’intérêt général et de la biodiversité.

Notre association se tient prête à utiliser tous moyens y compris juridiques pour soutenir et agir solidairement avec les défenseurs de la Sologne contre son engrillagement.

Encadrement de l’engrillagement, où en est-on ?

 

L’ensemble de notre territoire est de plus en plus cloisonné par l’urbanisation et les différentes voies de communication. La Sologne, plus grande zone Natura 2000 d’Europe, n’échappe pas à ce phénomène. Cette fragmentation des milieux naturels contribue au déclin de la biodiversité, déjà très malmenée. Le développement continuel des clôtures vient s’y ajouter et aggrave largement cette situation. Au-delà de l’impact des clôtures sur la biodiversité, nous regrettons également leur impact sur la qualité de nos paysages et leurs répercussions négatives sur l’image de la Sologne, ce qui nuit à son développement touristique et attriste de nombreux solognots.

Le long feuilleton de la lutte contre l’engrillagement, pratique déjà ancienne en Sologne et dont les conséquences néfastes ont été dénoncées de longue date par Sologne Nature Environnement et de nombreux autres acteurs responsables, vient donc de connaître un nouveau rebondissement.

Parmi les dernières évolutions qui venaient enfin apporter un espoir de réponses concrètes, en décembre 2019, un rapport de mission gouvernementale mettait en avant les risques majeurs liés à l’engrillagement. Celui-ci faisait un certain nombre de préconisations, dont la plus forte était celle de l’interdiction de la chasse en enclos puisqu’elle était susceptible d’entraîner un démantèlement des clôtures déjà édifiées. Des députés locaux ont depuis rédigé deux propositions de lois visant à légiférer la question des clôtures, dont nous ne savons pas encore si elles aboutiront.

Depuis le 1er janvier 2020, le SRADDET, document d’urbanisme régional, impose des limites pour toute nouvelle pose de clôture : hauteur maximale de 1,20 m et 30 cm libres au-dessus du sol. Cette disposition que nous appelions de nos vœux ne sera effective dans les communes de Sologne qu’une fois que les Plans Locaux d’Urbanisme seront révisés pour en tenir compte. Il est à noter que certains Plans Locaux d’Urbanisme avaient déjà réglementé la pose de clôtures en édictant des contraintes communales.

Saisissons-nous, citoyens et élus, de l’occasion offerte par ce propriétaire qui se sent tout puissant face aux aspirations des habitants et représentants du territoire, pour nous mobiliser et faire en sorte que ces clôtures disparaissent de nos paysages solognots !

Image

Sologne Nature Environnement

Image

Sologne Nature Environnement

Château de Beauvais - 23 route de Selles/Cher
41200 Romorantin-Lanthenay

Téléphone

02.54.76.27.18